21 septembre 2012

Jeux de vidéo poker

La France et l’Italie partagent non seulement une frontière commune, mais également une certaine proximité culturelle et civique. Dans les termes du directeur général d’AAMS (L’Amministrazione autonoma dei monopoli di Stato – Administration Autonome des Monopoles d’Etat) d’Italie, l’Etat doit « protéger ses intérêts liés aux recettes fiscales, protéger les consommateurs et mener la lutte contre la criminalité dans les affaires de jeu illégal et de blanchiment d’argent ».

Ces facteurs communs ont conduit à la conférence franco-italienne tenue le 9 avril à Rome sur le thème « La libéralisation du marché des jeux: quelles perspectives pour l’Italie et la France? » La conférence a été une occasion de rencontre pour les dirigeants des principaux opérateurs de jeux des deux pays. Cela a été également une occasion de parler de la nouvelle loi française sur les jeux en ligne.

Tant que possible, a affirmé Ferrara, les règlements nationaux devraient être harmonisés au niveau de l’Union Européenne. « L’ouverture à de nouvelles formes de jeu, a observé-t-il, ne représente pas un excès de libéralisation, mais une sorte d’évolution naturelle d’un processus déjà entamé. L’interdiction n’apporte et n’a jamais apporté de profit. Il y a un système de règles que tout le monde doit respecter, les joueurs, les opérateurs et toutes les parties impliquées. L’AAMS est décidée: nous sommes prêts à offrir de nouvelle possibilités de jouer et nous l’avons amplement démontré avec une ouverture sûre, mais réglementée et contrôlée ».

Un sujet de la conférence a été « la collaboration italo-française », qui devrait agir comme une « locomotive » pour les autres pays et contrebalancer « la libéralisation extrême », où prévaut le principe de la simple reconnaissance des licences.

Jean-François Villotte, le futur président de l’ARJEL (L’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) a parlé aussi des similitudes entre les Français et les Italiens quant aux vues sur les paris en ligne. « Il y a en effet une forte demande de jeux et paris et il est nécessaire de fournir une offre légale, sinon les joueurs feront appel aux offres illicites », a fait-il savoir.

« En ce qui concerne le jeu en ligne en France, a déclaré Villotte, il y a un marché d’environ 3 milliards, dont le PMU et la FDJ représentent ensemble un tiers ». En même temps, entre 500,000 et 1 million de Français jouent au poker sur des sites étrangers.

En Italie, le total des paris faits en ligne en 2009 a atteint 3,7 milliards d’euros, se traduisant par une hausse de 153,7% par rapport à 2008.

Les joueurs de vidéo poker constituent une clientèle à prendre en considération par les fabricants de jeux. L’attraction principale du vidéo poker est pour les joueurs l’élément d’habileté. Avec une bonne sélection de jeux et des paiements sur mesure, le vidéo poker assure son succès dans les casinos.

Les joueurs de machines à sous, d’autre part, veulent simplement se divertir, et pour cela ils ont à disposition le jeu de base et les tours bonus fréquemment proposés par les machines à sous.

Le « compromis » idéal est de combiner un format de vidéo poker avec un élément populaire des jeux de machine à sous.

International Game Technology (IGT) a accompli tout cela avec Wheel Poker, une combinaison de la meilleure machine à sous IGT et des jeux de vidéo poker. Le jeu résulté de cette combinaison est sorti dans les formats Triple Play et Five Play.

Maintenant, la compagnie a développé le jeu Wheel Poker basé sur Quick Quads, un format dans lequel le sixième crédit représente le bonus, sans aucune influence sur la table de paiement standard.

Voilà comment ça fonctionne: après la distribution des cartes, si la main du joueur est un brelan, les deux autres cartes – de l’As jusqu’à 9 – sont additionnés.

Si la somme est égale à la valeur du brelan, le joueur gagne le prix pour un carré.

L’élément distinctif du jeu est la « roue », qui ressemble aux jeux ayant ce thème pour lesquels IGT est célèbre.

Les joueurs ont la possibilité d’activer un tour de la roue pour les crédits bonus chaque fois qu’ils ont un carré. Chaque tour paie au joueur de 100 à 2.000 crédits.

La stratégie de combiner le vidéo poker et le jeu aux machines à sous ayant au centre de l’action la roue, n’a pas été un succès retentissant.

La sixième pièce reçue afin d’être éligible pour le bonus peut être un pari coûteux. Statistiquement, la fréquence des « carrés » est une fois toutes les 423 mains. Donc, l’investissement théorique supplémentaire pour aboutir au bonus sur une machine Triple Play est de 1,269$ et monte à 2,115 pour Five Play.

Toutefois, la chance de faire tourner la roue pour un bonus arrive de 21/2 fois plus souvent qu’au jeu Wheel of Poker original.

Wheel of Poker s’est avéré être beaucoup plus attrayant pour les joueurs qui misent 25 ou 50 cents.

Il reste encore à savoir si les joueurs de vidéo poker et de machines à sous sont ou ne sont pas réellement intéressés par le concept.

13 avril 2010

Le vidéo poker « Let It Ride »

Le jeu « Let It Ride Poker » est offert comme une variante de vidéo poker dans les casinos en ligne. Techniquement, le jeu se joue dans le style du stud-poker.

Les joueurs reçoivent cinq cartes, comme à n’importe quel appareil de vidéo poker, mais au lieu de pouvoir changer les cartes, ils ont la possibilité de changer leurs paris. Ci-dessous, vous apprendrez comment ça fonctionne.

Au début de chaque tour Let it Ride, les joueurs placent un pari qui est divisé en trois mises égales. Trois cartes sont ensuite distribuées face visible et deux cartes supplémentaires, face cachée. S’ils n’aiment pas ce qu’ils voient, les joueurs peuvent retirer l’un de leurs paris.

Une quatrième carte est ensuite tournée et les joueurs doivent une fois de plus décider s’ils veulent renoncer à un pari ou « Let It Ride ». La cinquième et dernière carte est finalement révélée et les gains sont payés automatiquement. La main de qualification à « Let It Ride » est une paire de 10 ou mieux.

Tandis que la stratégie traditionnelle au vidéo poker met l’accent sur le choix des cartes appropriées, la stratégie de Let It Ride se limite à la manière de placer les paris. Comme au poker live, la clé de gagner à Let It Ride est de minimiser les pertes.

Cake Poker a annoncé le 8 avril qu’il renverrait tous les joueurs résidant en France. Cela est valable pour tous les sites de Cake Network, tels que Doylesroom, Greek, Sportsinteraction et des dizaines de casinos et de sites de paris sportifs qui utilisent la plateforme.

En réponse à une enquête menée par CompatiblePoker.com, l’équipe du service clientèle de Cake Poker a déclaré les suivantes: « En raison de la nouvelle législation française, les joueurs français ne seront pas en mesure de parier de l’argent à partir du 9 avril. Les joueurs pourront bien sûr être en mesure d’accéder à la caisse après le 9 avril pour retirer leur argent. Notre priorité est d’obtenir la licence nécessaire pour nous conformer à la nouvelle législation et une fois que les circonstances changent, nous annoncerons tous les joueurs concernés. Nous espérons bien d’accueillir de nouveau les joueurs français sur nos sites. Je présente mes excuses pour les désagréments occasionnés. »

Ainsi, alors que les joueurs français sont assurés que la nouvelle législation leur garantira l’accès à un marché régulé plus sûr, il faudra un certain temps pour que plusieurs opérateurs reçoivent les autorisations d’exploitation de sites en France. En outre, il est probable que de nombreux petits sites et réseaux n’essayeront même pas d’obtenir une licence en raison des coûts.

Il y a six mois, le même site d’information a interrogé PokerStars sur ses projets quant au marché français. A ce moment-là, leur réponse a été la suivante: « Nous faisons de notre mieux pour obtenir une licence française, mais malheureusement, nous n’avons aucune nouveauté pour le moment ».

Bwin.com et PartyGaming ont donné des réponses similaires il y a six mois. Le seul opérateur qui a eu une réponse positive a été Poker770: « Poker770 se soumet aux lois de Curaçao – aux Antilles néerlandaises, étant absolument en droit d’offrir des jeux de poker par le biais d’un logiciel. Veuillez prendre note qu’il n’y a pas de loi interdisant aux citoyens français de jouer sur un site de poker qui fonctionne en vertu des lois d’un pays qui a autorisé le site ».

Pour résumer, tous les sites qui veulent accepter des joueurs français, doivent obtenir une licence. Au départ, ces sites de jeu aurait dû interdire l’accès des joueurs français pendant six mois, mais le texte a été modifié. Essentiellement, pour qu’un joueur français accède à un site de jeux, il doit s’être inscrit sur ce site-là après que l’opérateur respectif a obtenu la licence.

Le vidéo poker a fait son entrée au casino dans les années 1970, étant aujourd’hui l’un des plus populaires jeux de hasard. Pour ceux qui aiment les jeux d’adresse et cherchent la possibilité de gagner gros, tout en bénéficiant d’une cote de gain supérieure au casino, il n’y a rien qui puisse se comparer au vidéo poker.

Les règles du vidéo poker sont simples: on mise de 1 à 5 pièces, la machine affiche cinq cartes, on choisit les cartes à garder et les cartes à jeter, l’appareil remplace ensuite les cartes rejetées et paie le joueur en fonction de la valeur de sa main.

Vous avez probablement entendu dire que la maison (le casino) « a toujours l’avantage ». Eh bien, le vidéo poker est une exception à cette règle. Faites attention aux tableaux de paiement et vous observerez un léger avantage du joueur.

Jacks or Better est probablement le mieux connu jeu de vidéo poker et Jacks or Better 9/6 et sans doute le plus connu jeu payant intégralement. Son taux de retour de la mise est de 99,54%, ce qui le recommande comme l’un des meilleurs paris dans un casino, sur pied d’égalité avec le blackjack joué utilisant la stratégie parfaite.

Le jeu original de vidéo poker, qui est en fait le précurseur de Jacks or Better, s’appelait Draw Poker. Le jeu a fait ses débuts dans les années 1970, n’ayant pas été un succès particulièrement important auprès des joueurs parce que les gains n’étaient pas trop fréquents. Pour gagner au Draw Poker, on devait toucher deux paires ou mieux.

Jacks or Better a fait un changement radical dans le jeu de Draw Poker – il a ajouté un paiement pour une paire de Valets ou mieux.

Deuces Wild est le deuxième, après Jacks or Better, en termes de popularité. Le jeu est similaire au Jacks or Better, mais il y a quand-même une différence majeure: tous les « 2 » sont des wild.

Une autre dissemblance entre Jacks or Better et Deuces Wild est le taux de retour. Deuces Wild a une plus grande variété de structures de paiement que Jacks or Better.

Deuces Wild à paiement intégral est un jeu difficile à trouver, mais il a un cousin que les experts de poker appellent « Not So Ugly » Deuces Wild, qui a un meilleur pourcentage de redistribution que beaucoup autres jeux de casino (99.73%).